AVANT DE PARTIR | NAMIBIE

Non classé
Par Aude Coural | 9 Mars 2020 | AVANT DE PARTIR, NAMIBIE 

Visa & Administratif

Pas besoin de Visa  pour un séjour de moins de 90 jours pour les Français, les Belges, les Canadiens ou bien les Suisses (j’en passe bien d’autres). Un passeport en cours de validité (valable 6 mois APRÈS la date de retour) est par contre indispensable !


Santé

Pour ceux qui partent l’été (donc période de octobre à Avril pour faire large et compter la saison intermédiaire des premières pluies), le traitement antipaludéen est fortement recommandé. Nous, nous n’avons rien prit car c’était la saison sèche : hiver (Soit la période comprise entre mai et septembre) et les température le soir avoisinaient les 0 degré.

  • Fièvre jaune non obligatoire mais fortement conseillé (nous l’avons fait).
  • Hépatite A et B (Fait aussi)

Je conseille d’aller au dispensaire le plus proche de chez vous pour leur demander !!

⚠️ Attention ⚠️ : le ministère des Affaires étrangères namibien indique qu’aucun voyageur étranger en provenance des pays affectés par le virus Ebola ne sera autorisé à entrer sur le territoire namibien. Ces mesures sont à effet immédiat.


Les Billets d’Avion

Pour voir les différents vols je suis passée par Skyscanner puis je suis de moi-même allée sur Lufthansa pour réserver les vols d’un seul coup. Ce n’est pas la première fois que l’on choisit cette compagnie et que l’on est à chaque fois ravis de leur service grâce aux petites attentions (boissons, viennoiserie et sandwich… etc) CEPENDANT pour le retour, Air Namibia à changer notre heure de vol. Et de fil en aiguille notre deuxième vol (avec Lufthansa) était complet alors qu’on était à seulement 45 min du décollage, nos bagages allaient direct à Toulouse et nous n’avions plus qu’à passer les contrôles de sécurité. Mais non, ils ont embarqué plus de monde que prévu et les derniers arrivés ne peuvent du coup pas prendre l’avion faute de place !! Je vous passe le moment de colère, panique, frustration que l’on a ressenti dans ce hall d’aéroport… Nous avons du rentrer sur le sol d’Afrique du Sud (tampon du pays), checker rapidement un nouveau billet pour décoller au plus tôt (Et oui je bosse le soir meme en rentrant en France..). Bref par chance on a trouvé un billet à 340€/p pour rentrer mais je n’ai pas abandonné de demander le remboursement à la compagnie, qui m’a été intégralement remboursé !


Transport et Voiture de location 

Oubliez le bus. Le réseau routier est comment dire… quasi inexistant sur la plus grande surface du pays. Une route goudronnée traverse le pays du Nord au Sud, rectiligne à souhait et forcément ennuyeuse au possible ! Le reste ce sont des « routes secondaires » ou plutôt des pistes de cailloux.  Nous sommes passé par une agence connue sous le nom de Kea Travel avec qui tout c’est très bien déroulée. Aucun souci au niveau du 4×4 Britz et de son équipement, on est même ravi. Le 4×4 comprend :

  • 2 places
  • Une tente de toit avec 2 duvets (très fins), 1 couverture (trop fine), 1 matelas et 2 coussins.
  • Une bouteille de gaz, réchaud et ustensiles de cuisine (quasiment tout)
  • 1 table et 2 chaises
  • 1 réservoir d’eau
  • 2 réservoirs d’essence

Ce qui nous a manqué : une couette que l’on a achetée (ou un duvet bien chaud), une éponge, des sacs-poubelles et du produit vaisselle (emportés de France).


CAMPINGS

Vivre de camping et d’eau fraiche ! J’ai une passion pour la vie de roots, dormir à la belle étoile, faire son feu, se contenter du moins possible, boire un thé en discutant de l’univers, c’est faire un retour sur soi-même… Pour moi c’est le vrai voyage, là où on prends le temps d’aller où on veut quand on veut, sans itinéraire ou but bien précis. L’application iOverlander permet de voir les campings sans réseau, avec les avis des voyageurs, parfois les prix, les photos et les services proposés et aussi quelques spots de camping sauvage. Avec l’application maps.me, des lodges et des fermes sont proposés aussi sans réseau. Mais il faudra au préalable télécharger les cartes du pays où vous partez pour les deux applications. Les campings se remplissent assez rapidement et vous aurez moins de choix si vous arrivez et demandez sur place, mais ça se fait (nous en sommes le pur exemple, et en plein mois de juillet) 

NOS CAMPINGS (prix par nuit et par personne) :

⛺️ Otjiwa Lodge (prix ici) 💰11€

⛺️ Onguma Tamboti Campsite (prix ici) 💰15€

⛺️ Halali Rest Camp 💰21€

⛺️ Taleni Etosha Village (prix ici) 💰11€

⛺️ Road Site Camp💰8,5€

⛺️ Aba-Huab Campsite 💰11€

⛺️ Spitzkoppe Campsite 💰10€

⛺️ Cape cross Camping 💰10€

⛺️Lagoon Chalets et Camping 💰11€

⛺️Elegan Desert Lodge & Camp 💰10€

⛺️Ondekaremba 💰10,5€

IMPORTANT : la plupart du temps il faudra envoyer un mail pour booker le camping et demander s’il y a des places. Ou s’y rendre, sur place (grâce à l’application maps.me ou IOverlander) !!


Sécurité

La Namibie est un des pays les plus secure d’Afrique. Il y règne un climat de confiance, même s’il ne faut pas oublier que les habitants n’ont pas la même qualité de vie que nous. Ils ne manqueront pas de venir vous quémander de l’argent à une pompe à essence, un parking où même durant les 10 secondes où vous vous arrêterez pour poster un carte. Ils essaieront de vous vendre des choses à des prix impossibles, la négociation est donc fortement recommandée. Rappelez-vous que « vous êtes une poche à Dollar » comme je dis tout le temps ! On souhaiterait aider tout le monde, mais nous ne sommes pas millionnaires alors vous risquez d’en vexer quelques-uns… Il n’empêche que ces choses-là n’arrivent pas souvent au vu du temps passer dans les steppes inhabitées. Mais quand on passe par une ville on n’y échappe pas.


Équipement spécial 

  • Passeport
  • Permis de conduire standard ou International (j’avais pris les deux au cas où)
  • Jumelles
  • Doudoune pour les soirées qui tombent vite de 5 à 0°c
  • Maillot de bain (En fonction de la période où vous venez ça peut être utile, mais nous avions trop froid le soir pour essayer de rentrer dans la piscine)
  • Polaire, vêtements thermiques + vêtements chauds (Je ne le répèterai jamais assez, mais dès le premier soir la température à chuté à 0° et nous devions dormir avec un duvet tout fin…)
  • Bonnet
  • Couverture ou Duvet (Si vous pouvez en mettre dans votre valise ça vous évitera de l’acheter comme nous avons dû le faire… Mais on à ramener la COUETTE je tiens à le préciser !!)
  • Chargeur téléphone
  • Multiprise allume cigare (MON INCONTOURNABLE dans tous mes voyages. Sans elle je ne pourrais pas utiliser mon téléphone plus de 1h entre le GPS, les photos, les vidéos, les snaps, insta etc)
  • Crèmes solaire EQ
  • Sac photo :
  • Appareil photo + Objectifs (24-70mm + 70-300mm loué chez Objectif Location)
  • Filtre Polarisant de chez GOBE
  • Trépied
  • Stabilisateur Zhiyun Crane 2
  • Gopro
  • Trousse (4 bat + 2 bat Gopro Hero 5 + accessoires)
  • Mac + chargeur
  • Disque Dur LaCie 2T

Monnaie

Le Dollar Namibien (NAD) est à l’honneur dans ce pays. Munissez-vous de monnaie locale ou de dollar, avant de partir ou en arrivant, car vous en aurez absolument besoin. Les terminaux bancaires ne courent pas les rues, et c’est toujours mieux de payer en cash pour savoir où est-ce qu’on en est, payer moins de frais bancaire au retour en France (sauf si votre carte vous le permet) et se fixer des sommes à ne pas dépasser. À l’aéroport il y a plein de banque mais quasiment aucune ne permettait l’échange de monnaie sauf une. En ville il y en a plein et les taux de change sont plutôt avantageux. À vous de voir ! À certains endroits du pays, les petits vendeurs de rue n’hésiteront pas à demander des euros ou des dollars, pour eux peu importe la monnaie, de l’argent reste de l’argent et est toujours bon à prendre.

A SAVOIR : Nous n’avons pas trouvé beaucoup d’endroit où payer en CB, c’est pour cela que la monnaie est plus qu’importante !


Spécialités culinaires

L’Apfel-Rosinen Risotto : Il s’agit d’un plat inspiré du célèbre risotto d’Italie qui a été revisité à la manière de la gastronomie namibienne, à savoir avec des ingrédients apportant une saveur sucrée-salé. Plat réalisé à base de riz basmati arrosé de cidre, d’oignon haché, de beurre, d’ail, de cassonade, de cannelle, de curcuma, de raisins secs ainsi que de pommes coupées en bâtonnets. Pour ajouter une touche de vert et plus de parfums à la préparation, on y parsème de coriandre ou de persil.
Le biltong : viande séchée qui a été au préalable marinée dans une solution de vinaigre de cidre pendant plusieurs heures. La viande est assaisonnée avec un mélange d’épices composé de sel, de poivre noir, de coriandre et de cassonade. Après avoir reposée durant des heures, on égoutte la viande avant de la mettre à sécher.
Le pap ou le mieliepap : comme le biltong, c’est un plat importé d’Afrique du Sud devenu une spécialité culinaire traditionnelle en Namibie. Il s’agit d’un repas réalisé principalement à base de maïs moulu se présentant sous une forme similaire à de la polenta. Dans certaines régions du pays, la population bantoue le consomme au petit déjeuner avec du lait et du beurre. Dans les autres régions, il est plutôt servi au déjeuner ou pendant le dîner, accompagné de viande, de légumes verts, de piment ou encore avec de la sauce tomate à base d’oignon.

Mais il faut savoir que les spécialités locales vont des asperges vertes de Swakopmund (de septembre à avril), des huîtres de Luderitz (toute l’année), des truffes du Kalahari (de mai et juin, si elles apparaissent) et Omajowa, aux gros champignons charnus qui apparaissent pendant une brève période aux pieds des collines au Nord de l’Okahandja, peu après la saison des pluies en février.

La viande de Gnous, Oryx et Zèbre est monnaie courante dans le pays. Mais étant végétarienne je me suis contentée de tout sauf viande et poisson !


Blog & Sites Web Utiles

Il existe quelques sites incontournables selon moi, qui m’ont aidé à organiser mon voyage :


Activités incontournables 

Les activités sont partout, comme dans tout pays, mais lorsque l’on fait un safari par ses propres moyens, ont prend rarement le temps ou l’argent pour réaliser des activités en parallèle. Voici la liste par degrés de priorité :

  1. Parc National d’Etosha 💰10€/2p/4×4/j (170$N)
  2. Sossusvlei Desert 💰11€/2p (170$N)
  3. Moon Landscape
  4. Game Tracking 3h💰80€/2p (1300$N)
  5. Traditional Damara culture 💰11€/2p (180$N)
  6. Arche Spitzkoppe 💰7€/2p (120$N/2p/4X4)
  7. Cape Cross Reserve (Colonie Otaries) 💰10€/2p (160$N)
  8. Gravures pariétales
  9. Forêt pétrifiée 💰15€ (250$N)
  10. Organ Pipes 💰6€ (100$N)
  11. Lac Otjikoto (Oshikoto) |💰10€/2p (160$N/j/2p) | FERME à 17h
  12. 🚂 Locomotive n•41 Gare Otjiwarongo
  13. Burnt mountain  
  14. Sandwich Harbour Excursion 4h💰175€/2p (2800$N) ATTRAPE TOURISTE, ce n’est que mon avis. Si j’avis su, on ne l’aurait pas fait. Passez votre tour et garder votre argent !

Ce que l’on aurait aimé faire :

  • Safari Aérien (Vols touristiques, safaris en avion ou en hélicoptères vous trouverez forcément votre bonheur et la vue d’en haut doit être assez incroyable…)
  • Réserve de Léopards

N’hésitez pas à rajouter des tips, avis et recommandation en commentaire pour les autres voyageurs !

A VENIR « ITINÉRAIRE & BUDGET | NAMIBIE» 


Retrouvez toutes les photos du voyage sur Instagram avec le #WildtravelgirlinNAMIBIA

HÉBERGEMENTS INSOLITES | COSTA RICA

Non classé

Par WildTravelGirl | 19 Décembre 2018 | HÉBERGEMENTS INSOLITES, COSTA RICA

MADRID

JOUR 1 :
Chez Patxi
Calle Riaño, 5
Madrid, Comunidad de Madrid 28042
Espagne
Petit déjeuner inclus
Prix : 41€/2p
+34 656 924 665

VOLCAN POAS

JOUR 2 :
Volcan Poas-Vara Blanca Tiquicia Lodge (Suite Junior)
De la estación de servicio de Vara Blanca, 1 milla al norte carretera a Arenal y Puerto Viejo, 20801 Vara Blanca, Costa Rica
Petit déjeuner inclus
Prix : 43€/2p (soit 50$)
(+506) 2482 1053

TORTUGUERO

JOUR 3 & 4 :
Hotel El Icaco – Tortuguero
200 metres south from the soccer field, Tortuguero Village, 70101 Tortuguero, Costa Rica
Petit déjeuner non inclus
Prix : 61€/2nuits/2pers (soit 71$ à payer sur place)
(+506) 2709 8044

LA FORTUNA / ARENAL

JOUR 5 :
Arenal Oasis Eco Lodge (Bungalow double) (TCR)
La Fortuna, San Carlos, 21007 Fortuna, Costa Rica
800 metros sur de la escuela z-13
Petit déjeune inclus
Prix : 56€/2p (soit 65$ à payer sur place) (-20% avec PP TCR sinon 67€/2pers soit 76$)
(+506) 2479 9526 (Jose Andres Rojas)
Numéro de réservation : xxx (marquez la votre si jamais on vous la demande)
info@arenaloasis.com

BIJAGUA / RIO CELESTE

JOUR 6 :
Bijagua Lodge (TCR)
1 km sur del banco nacional de bijagua desviándose a la derecha 2 km oeste camino cataratas bijagua, 21304 Bijagua, Costa Rica
Petit déjeune inclus
Prix : 38€/2p (soit 50$ à payer sur place) (-20% avec PP TCR sinon 48€/2pers soit 63$)
(+506) 8937 4687

MONTEVERDE

JOUR 7 :
The Green Tree B&B
Bajo del Cementerio 1km y medio al noroeste del cementerio Santa Elena, 60109 Monteverde Costa Rica, Costa Rica
Petit déjeuner non inclus
Prix : 52€/2p (60$ à payer sur place)
(+506) 8719 2681

SAMARA / PÉNINSULE DE NICOYA

JOUR 8, 9 & 10 :
Locanda Samara Beach
800 mts Este de la oficina de correos, 50205 Sámara, Costa Rica
Petit déjeuner inclus
Prix : 167€/3nuits/2p (soit 193$ à payer sur place ou paypal)
(+506) 2656 0036

MONTEZUMA / CABO BLANCO

JOUR 11, 12 & 13 :
Montezuma Heights
Las Delicias de Cobano, calle horizontes, Puntarenas, 60111 Montezuma, Costa Rica
Prix : 150€/2p (173$ à payer sur place)
+506 2642 1285

ALAJUELA / AÉROPORT

JOUR 14 :
La Villa Margarita – Chez Pierre Détente (TCR)
GPS : « VILLA MARGARITA » ou ‘INCAE » (300m à l’ouest de l’INCAE, l’école de commerce)
Petit déjeuner inclus
Prix : 65€/2p (Soit 75$ à payer sur place avec PP TCR)
(+506) 24331280

Total = 673€/2p

Pour voir les photos des logements de notre Road Trip, c’est par ici !


Retrouvez toutes les photos du voyage sur Instagram avec #WildtravelgirlinCOSTARICA

UNE ÉCHAPPÉE AU BOUT DU MONDE | TORTUGUERO

Non classé

Par WildTravelGirl | 30 Novembre 2018 | TORTUGUERO, COSTA RICA

JOUR 2 | Suite

La route en direction de la Pavona est longue, surtout quand un bouchon se crée… il faut être patient. La route s’améliore car des travaux sont en cours, mais vous n’échapperai pas aux pistes caillouteuses du Costa Rica ! Le parking est grand et le bateau n’a pas l’air de partir vraiment à l’heure. Encore une fois, un vrai régal qu’une personne vienne nous chercher au bateau de la Pavona pour nous accompagner à notre logement. Une belle balade dans les canaux (plutôt rapide, environ 1h) d’où l’on peut apercevoir oiseaux et caïmans.

  • Horaires : 16h
  • Pavona ➡ Tortuguero : 18$/2p
Une heure à bord d’un bateau local, dans la petite Amazonie pour rejoindre Tortuguero

Et pour la troisième fois quelqu’un nous accueille dès l’arrivée à Tortuguero : Jessica ! Une femme merveilleuse qui connaît ce petit bout du monde comme sa poche et qui parle Français. Elle tient une agence avec des activités à faire et des packages bien rodés pour optimiser la journée et rentabiliser l’entrée au parc. Après quelques explications sur Tortuguero elle nous donne rendez-vous le lendemain matin à 5h45 au bureau.

CABINAS ICACO TORTUGUERO

Un petit hôtel minimaliste avec quelques chambres propres mais cependant un peu sombres et rustiques. Des hamacs vue sur l’océan avec un accès direct sur la plage ont été installé à l’entrée de l’hôtel. La nuit est comment dire… pire que la première ? L’orage explose toute la nuit avec une telle force qu’il est quasiment impossible de dormir. Mais bon se sont les joies de la saison des pluies !  

SITE WEB : Hotel El Icaco – Tortuguero

Prix de la nuit : 30,5€/2p (soit 61€/2nuits/2p)

Petit déjeuner non inclus

JOUR 3 | Journée à travers le parc National de Tortuguero

UN VOYAGE EN BARQUE LE LONG DES CANAUX DE TORTUGUERO

Réveillés aux aurores, avec peu de sommeil en réserve, nous embarquons à bord d’une barque minimaliste contenant 8 personnes (tous des français). Pour information, nous avons choisis le « Full Day » Jessica est avec nous avec son fils qui rame pour nous, mais ça c’est au début car pour une expérience qui marque il faudra un peu aider, les courants sont parfois important, même si ça ne se voit pas à l’œil nu. Comment expliquer que cette expérience était juste extraordinaire ? Vous naviguez sur les eaux calmes et profondes de la lagune avec pour seul bruit la rame emportant l’eau derrière elle. Puis tout à coup, des animaux, l’excitation est grande tant vous les attendez : oiseaux, reptiles, mammifères… Soigneusement commenté en Français par Jessica notre guide absolument adorable.

 « 6h du matin dans les canaux du Parc »

PETIT RÉCAPITULATIF DES ANIMAUX QUE VOUS POURREZ APERCEVOIR  :

  1. Le Herran tigre ou Honoré du Mexique, il tient son nom de ses rayures tigrés afin d’imiter le tigre et de faire peur aux prédateurs. Le nid est toujours suspendus (toujours 2 œufs). Le plus fort pousse le plus faible dans l’eau (qui ne survit quasiment jamais) lorsqu’il n’y a plus assez de place dans Le nid. C’est un des oiseaux les plus gros du Costa Rica.
  2. Le Herran Gris ou herrant nocturne à couronne jaune : la saison d’accouplement est déterminée quand la plume sur leur tête grandit pour être plus sexy. Se sont des oiseaux de nuit, il ne sorte pas beaucoup, voire jamais la journée, premier prédateur des bébés tortues. 
  3. Les Vautours, je vous passe les détails vous connaissez bien ce prédateur.
  4. Les Singes hurleurs qui tiennent leur nom de leur cri strident le matin très tôt, afin de réveiller leur troupe (pas très grande à Tortuguero, environ 12singes). Ce sont les mâles qui hurlent à tout va.
  5. Les fameux Toucans, oiseaux colorés qui vivent en famille et ont un seul partenaire pour toute la vie.
  6. Les Iguanes vert, nom venant des bébés qui naissent entièrement vert. A contrario des parents qui prennent une couleur marron et noire en grandissant. C’est petits animaux ont besoin d’énergie transmise avec le soleil, d’où leur longues heures de bronzette.
  7. Les Paresseux 2 griffes : leur tête est beige, leur corps marron, avec ce masque sur le visage toujours souriant. Ils dorment entre 14 et 16h par jour jusqu’à 20h par jour du a leur diet = feuilles alcaloïde (plante de coca) qui est la raison pour eux d’être shooté toute leur vie. (Durée de vie 25 a 30 ans)
  8. L’Alhinga d’Amérique : ressemble à un cormoran mais pas de la même famille, c’est une mono espèce qui utilise le bec comme harpon pour pêcher en plongeant. Ils digèrent en quelque minute avec l’acide super fort qui est dans leur ventre. Le Mâle : est complètement noir, aux yeux rouges (meilleures vision dans l’obscurité). La Femelle : est vêtu d’une robe beige de la tête vers le cou.
  9. Le Basilique d’émeraude ou Basilique Jesus Chris, qui marche sur l’eau avec ses pâtes arrières, d’où son nom. Sorte de petit lézard vert avec une crête.
  10. L’Hibis vert avec un pelage vert métallique qui brille au soleil. Ils font un couple pour toute la vie.
  11. Grebifoulkue d’Amérique (ici ils disent que c’est le plus petit canard du monde).
  12. Le Caïman : à la différence du crocodile il lui faut l’énergie du soleil pour vivre. Il se nourrit de : Poissons, d’oiseaux aquatiques, de petits mammifères, de porc et pique. Taille : 1,5m avec la queue. 

Même si on ne le voit pas et qu’on ne l’imagine pas dans la lagune comme ils l’appellent (canaux) se trouve des Brochets de mer, cabalo et autres poissons assez gros. La pêche est interdite forcément. Les petits fruits que vous verrez sont des Plaquira aquatique (sorte de marron) ce n’est pas excellent mais les fleurs de l’arbre sont le met préféré des singes araignées. L’excursion réussit se termine vers 9h et Jessica nous laisse le soin de visiter seul le parc, si on le souhaite.

« Les belles rencontres du Parc National »

LA RENCONTRE AVEC LE PARC NATIONAL DE TORTUGUERO

Après la belle expérience des canaux vous pourrez sillonner le Parc à pieds. Mais pour nous il pleut averse, pas la petite averse de France, non bien sûr, c’est plutôt un torrent ! Alors on décide de se poser à l’hébergement le temps que ça se calme. Vers 11h on repart pour passer plus de 2h à travers le parc. Nous avons loué des bottes sur conseil de Jessica, et on a bien fait. On découvre une végétation luxuriante dans ce sentier parallèle à la plage. Des crabes côtoient les papillons, un serpent jaune se montre sur le tronc d’un arbre pour notre plus grand bonheur… les Toucans volent au dessus de nos têtes flamboyant de couleurs, accompagnés de singes sautant de branche en branche. Puis, lorsque l’on doit faire demi tour, nous décidons de rentrer par la plage. Et là un paresseux avec son bébé sont accrochés sur une haute branche. Les jumelles nous ont vraiment été indispensables, vous pouvez tout oublier mais pas ça… le retour par la plage est idyllique enveloppé d’un petit air de « The Island ». Mais en remontant à l’orée de la forêt, une pointe de détresse se fait ressentir. Des déchets par centaine éparpillés là. Difficile de concevoir et comprendre pourquoi autant de Tortues viennent y pondre… Ce ne sont pas les voyageurs du Costa Rica qui jettent des papiers et pollue cette plage sauvage,  mais les courants qui ramènent les détritus de la haute mer. En discutant avec Jessica, nous avons compris que les locaux de Tortuguero essayent vraiment de faire attention et organisent des journées nettoyage de la plage du parc. Comme nous l’a expliqué Jessica, aussitôt fait, le lendemain matin ils retrouvent la même quantité effarante de déchets… une bien triste constatation dont on prends réellement conscience en le voyant de nos propres yeux.


LA PONTE DES TORTUES, UN RÊVE ÉVEILLÉ SUR LA COTE CARAIBE

La nuit tombe vite. Et durant un bon repas au « Fleur del Caribe » avec le groupe de français des canaux du matin, Jessica vient nous rejoindre pour nous faire un gros topo sur l’excursion du soir. Elle nous livre tout sur les tortues, l’histoire est magique et captivante… ces petits êtres sont vraiment des bous d’amour. Puis vient l’heure du rêve éveillé. Il est 20h, la nuit profonde est tombée sur le village. Notre guide Kevin nous accompagne pour assister à la ponte des tortues. Il ne manque pas de joie de vivre ainsi que de passion pour la faune. Dans une allée principale, à l’intérieur du village de Tortuguero, sur un buisson à la hauteur de nos yeux, à quelques centimètres de nos têtes, un Boa Constrictor montre fièrement sa tête. Kevin tout en geste et paroles nous montre la bête, que l’on aurait probablement manqué, seul dans la nuit. A l’intérieur du Parc, entouré de jungle tropicale, le silence et les hululements d’oiseaux en tout genre marquent le début d’une belle aventure qui nous marquera pour toujours. Kevin nous installent en cercle pour nous expliquer quelques détails quand son téléphone sonne. Trois, quatre mots de son interlocuteur suffit à le faire sauter sur ses jambes et nous fait signe de le suivre. Il marche vite, très vite. Heureusement que nous avons les bottes car la boue et les flaques sont nombreuses (comme durant la journée). Notre guide lance des petits « Kevin Group, Kevin group » pour nous rassembler et nous faire accélérer la cadence. Je pense qu’il y a déjà une tortue quelque part qui cherche où pondre. Alors pour moi cette simple pensée suffit à me faire avancer plus vite. Je serais même capable de courir ! Le bruit de flaques d’eau qu’on piétine pour seule entrave au silence, nous permet de prendre pleinement goût à la vie nocturne. Ce soir la plusieurs tortues vertes se sont succédées. Entre 1m et 1m50 de long, ces reptiles fabuleux remontent le long de la plage, traînant leur 150kg, afin de trouver le bon endroit pour pondre leurs œufs. Elles peuvent arrivées en haut de la plage et retourner à la mer si elles ne trouvent pas l’endroit idéal, et recommencer ce schéma 3 à 4 fois dans la nuit jusqu’à trouver le lieu dit. Très sensibles aux bruits environnant, et a la lumière, il ne faut surtout pas les déranger durant plusieurs phases de préparation. Mais lorsqu’elles sont en pleine ponte, elles rentrent dans une sorte de transe qui explique que l’on puisse les approcher aussi facilement sans qu’elles s’en aperçoivent. Toujours avec un guide (c’est lui le chef, c’est lui qui donne les ordres), toujours par derrière et avec une lumière rouge. L’expérience est réellement grisante. 

Informations Tortues :

  • 4 sortes : tortues vertes (Tortuguero),tortues Lutz (les plus grosses, plus de 2m, Nord Ouest du Costa Rica sur Peninsule de Nicoya), et celles en voie d’extinction, les tortues imbriquées et tortues Caret.
  • Généralement se sont des tortues natives de Tortuguero qui viennent du Nicaragua (5mois de voyage) pour pondre là où elles sont nées.
  • 4 Étapes : remonter la plage, le plus haut possible, trouver le lieux idéal et le nettoyer, creuser un trou profond et se mettre à pondre leurs 120 œufs en rentrant dans une transe particulièrement émouvante, recouvrir le trou et le camoufler avec de grand battements de nageoires puis retourner à la mer.

Vers 22h on rentre au village des étoiles pleins les yeux, une expérience gravée au fond de notre cœur

« Pas de photos en magasin, l’aventure c’était seulement elles et nous… »

L’orage reprends de plus belle sur le chemin du logement mais ça nous est complètement égal… on dort bien pour la première fois avec de magnifiques rêves. Tant mieux car le réveil du lendemain allait piquer : bateau à 5h

Je vous souhaite un excellent séjour sur ce petit bout de paradis… racontez moi comment c’était et ce que vous avez aimez. N’hésitez pas à me taguer dans vos posts pour que je lise et regarde tout. Si vous souhaitez des informations sur les activités c’est par ici !

A VENIR « PENINSULE DE NICOYA | SES PLAGES IDYLLIQUES »


Retrouvez toutes les photos du voyage sur Instagram avec #WildtravelgirlinCOSTARICA